A A A A A

Misterios: [Dragones]


Salmos 18:8
La terre a été ébranlée (émue) et a tremblé ; les fondements des montagnes ont été secoués et agités, parce qu'il s'est irrité contre elles (eux).

Salmos 44:19
Et notre cœur ne s'est point retiré en arrière ; et vous avez détourné nos pas de votre voie.

Salmos 74:13
C'est vous qui avez affermi la mer par votre puissance, qui avez brisé les têtes des dragons dans les eaux.

Apocalipsis 1:7
Voici, il vient sur les nuées ; et tout œil le verra, et ceux même qui l'ont percé, et toutes les tribus de la terre se frapperont la poitrine à cause de lui. Oui, amen.

Apocalipsis 11:7
Et quand ils auront achevé de rendre leur témoignage, la bête qui monte de l'abîme leur fera la guerre, les vaincra et les tuera ;

Deuteronomio 32:33
Leur vin est un fiel de dragons, c'est un venin d'aspics qui est incurable.

Apocalipsis 13:8
Et tous les habitants de la terre l'adorèrent, ceux dont les noms n'ont pas été inscrits, depuis la création du monde, dans le livre de vie de l'Agneau qui a été immolé (dès l'origine du monde).

Apocalipsis 16:13
Je vis alors sortir de la bouche du dragon, de la bouche de la bête, et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs, semblables à des grenouilles.

Éxodo 7:10-12
[10] Moïse et Aaron, étant donc allés trouver (le) Pharaon, firent ce que le Seigneur leur avait commandé. Aaron jeta sa verge devant (le) Pharaon et ses serviteurs, et elle fut changée en serpent.[11] Le (Mais) Pharaon ayant fait venir les sages et les magiciens, ils firent aussi la même chose par les enchantements du pays (égyptiens) et par les (certains) secrets (de leur art).[12] Et chacun d'eux ayant jeté sa verge, elles furent changées en serpents ; mais la verge d'Aaron dévora leurs verges.

Job 40:15-20
[15] (C'est pour lui que) Les montagnes lui produisent des herbages ; c'est là que se jouent toutes les bêtes des champs.[16] Il dort sous l'ombre, dans le secret des roseaux, et dans des lieux humides.[17] Les ombres couvrent son ombre ; les saules du torrent l'environnent.[18] Il absorbera le fleuve et il ne s'en étonnera pas, et même il se promet que le Jourdain coulera dans sa gueule (bouche).[19] On le prendra en face (par les yeux) comme avec un hameçon, et on lui percera les narines avec des pieux.[20] Pourras-tu enlever Léviathan à l'hameçon, et lui lier la langue avec une corde ?

Apocalipsis 12:1-17
[1] Et un grand signe (prodige) parut dans le ciel : une femme revêtue du soleil, et qui avait la lune sous ses pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles.[2] Elle était enceinte, et elle poussait des cris, étant en travail, et ressentant les douleurs de l'enfantement.[3] Et il parut un autre signe (prodige) dans le ciel : c'était un grand dragon roux, qui avait sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes.[4] Et sa queue entraînait la troisième partie des étoiles du ciel, et les jeta sur la terre. Et le dragon se tint (s'arrêta) devant la femme qui allait enfanter, afin que, lorsqu'elle aurait enfanté (serait délivrée), il dévorât son fils.[5] Et elle mit au monde un enfant mâle, qui devait gouverner toutes les nations avec une verge de fer ; et son fils fut enlevé vers Dieu et vers son trône.[6] Et la femme s'enfuit au désert, où elle avait un lieu que Dieu avait préparé, afin qu'on l'y nourrît durant mille deux cent soixante jours.[7] Et il y eut un grand combat dans le ciel : Michel et ses anges combattai(en)t contre le dragon, et le dragon combattait avec ses anges.[8] Mais ceux-ci ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel.[9] Et il fut précipité, ce grand dragon, ce serpent ancien, qui est nommé le diable et Satan, qui séduit le monde entier ; il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui.[10] Et j'entendis dans le ciel une voix forte qui disait : Maintenant est établi le salut, et la force, et le règne de notre Dieu, et la puissance de son Christ ; car il a été précipité l'accusateur de nos frères, qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit ;[11] et eux-mêmes ils (l') ont vaincu à cause du sang de l'Agneau, et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n'ont pas aimé (méprisé) leur vie en face de la mort.[12] C'est pourquoi, réjouissez-vous, cieux, et vous qui y habitez. Malheur à la terre et à la mer, car le diable est descendu vers vous avec une grande colère, sachant qu'il n'a que peu de temps.[13] Et quand le dragon vit qu'il avait été précipité sur la terre, il poursuivit la femme qui avait mis au monde l'enfant mâle.[14] Mais à la femme furent données les deux ailes du grand aigle, afin qu'elle s'envolât au désert, dans son lieu, où elle est nourrie pendant un temps, des temps, et la moitié d'un temps, loin de la présence du serpent.[15] Et le serpent lança de sa gueule, après la femme, de l'eau comme un fleuve, afin qu'elle fût entraînée par le fleuve.[16] Mais la terre secourut la femme, et la terre ouvrit sa bouche et engloutit le fleuve que le dragon avait lancé de sa gueule.[17] Et le dragon fut irrité contre la femme, et il alla faire la guerre à ses autres enfants, qui gardent les commandements de Dieu, et qui ont le témoignage de Jésus-Christ.

Apocalipsis 13:1-18
[1] Je vis ensuite monter de la mer une bête qui avait sept têtes et dix cornes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des (dix) noms de blasphème.[2] Et la bête que je vis était semblable à un léopard, et ses pieds étaient comme les pieds d'un ours, et sa gueule, comme la gueule d'un lion ; et le dragon lui donna sa force et une (sa) grande puissance.[3] Et je vis une de ses têtes comme blessée à mort ; mais cette blessure mortelle fut guérie, et la terre entière fut dans l'admiration, à la suite de la bête.[4] Et ils adorèrent le dragon, qui avait donné la puissance à la bête ; et ils adorèrent la bête, en disant : Qui est semblable à la bête ? et qui pourra combattre contre elle ?[5] Et il lui fut donné une bouche qui proférait des paroles orgueilleuses et des blasphèmes ; et le pouvoir lui fut donné d'agir pendant quarante-deux mois.[6] Et elle ouvrit la bouche pour blasphémer contre Dieu, pour blasphémer son nom, et son tabernacle, et ceux qui habitent dans le ciel.[7] Il lui fut aussi donné le pouvoir de faire la guerre aux saints, et de les vaincre ; et la puissance lui fut donnée sur toute tribu, sur tout peuple, sur toute langue et toute nation.[8] Et tous les habitants de la terre l'adorèrent, ceux dont les noms n'ont pas été inscrits, depuis la création du monde, dans le livre de vie de l'Agneau qui a été immolé (dès l'origine du monde).[9] Si quelqu'un a des oreilles, qu'il entende.[10] Celui qui aura conduit en captivité, s'en ira en captivité ; celui qui aura tué avec l'épée (le glaive), il faut qu'il soit tué par l'épée (le glaive). C'est ici qu'est la patience et la foi des saints.[11] Je vis aussi une autre bête qui montait de la terre, et qui avait deux cornes semblables à celles d'un agneau (de l'Agneau) ; et elle parlait comme le dragon.[12] Et elle exerçait toute la puissance de la première bête en sa présence ; et elle fit que la terre et ses habitants adorèrent la première bête, dont la blessure mortelle avait été guérie.[13] Elle fit de grands prodiges, jusqu'à faire descendre le feu du ciel sur la terre, en présence des hommes.[14] Et elle séduisit les habitants de la terre, à cause des prodiges qu'il lui a été donné de faire en présence de la bête, en disant aux habitants de la terre de faire une image de la bête, qui a la blessure de l'épée (une blessure du glaive) et qui a repris (conservé la) vie.[15] Et il lui fut (même) donné de mettre le souffle vital dans l'image de la bête, afin que l'image de la bête pût parler, et faire que tous ceux qui n'adoreraient pas l'image de la bête fussent mis à mort.[16] Elle fera encore que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçoivent une marque sur leur main droite ou sur leur front,[17] et que personne ne puisse acheter ni vendre, s'il n'a la marque ou le nom de la bête, ou le chiffre de son nom.[18] C'est ici qu'est la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête ; car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six.

Apocalipsis 20:1-15
[1] Et je vis descendre du ciel un ange qui avait la clef de l'abîme et une grande chaîne dans sa main.[2] Il saisit le dragon, l'antique serpent, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans.[3] Et il le jeta dans l'abîme, qu'il ferma et scella (mit un sceau) sur lui, pour qu'il ne séduisît plus les nations jusqu'à ce que les mille ans fussent écoulés ; après cela il doit être délié pour un peu de temps.[4] Et je vis des trônes, et ils (il y en eut qui) s'assirent dessus, et il leur fut donné de juger. Je vis aussi les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n'avaient point adoré la bête, ni son image, et qui n'avaient pas pris sa marque sur leur front ni sur leurs mains ; et ils vécurent, et régnèrent avec le Christ pendant mille ans.[5] Les autres morts ne revinrent pas à la vie jusqu'à ce que les mille ans fussent écoulés. C'est là la première résurrection.[6] (Bien)Heureux et saint celui qui a part à la première résurrection. Sur eux la seconde mort n'a pas de pouvoir, mais ils seront prêtres de Dieu et du Christ, et ils règneront avec lui pendant mille ans.[7] Et lorsque les mille ans seront écoulés, Satan sera délié de sa prison, et il sortira, et il séduira les nations qui sont aux quatre angles (coins) de la terre, Gog et Magog, et il les assemblera pour le combat ; leur nombre est comme le sable de la mer.[8] Ils montèrent sur (toute) la surface de la terre, et ils environnèrent le camp des saints, et la cité bien-aimée.[9] Mais un feu, lancé par Dieu, descendit du ciel et les dévora ; et le diable qui les séduisait fut jeté dans l'étang de feu et de soufre, où la bête (elle-même)[10] et le faux prophète seront tourmentés jour et nuit dans les siècles des siècles.[11] Alors je vis un grand trône blanc, et celui qui (quelqu'un) était assis dessus ; devant sa face le ciel et la terre s'enfuirent, et il ne se trouva plus de place pour eux.[12] Et je vis les morts, grands et petits, debout devant le trône. Et des livres furent ouverts ; on ouvrit aussi un autre livre, qui est celui de la vie ; et les morts furent jugés d'après ce qui était écrit dans ces livres, selon leursœuvres.[13] Et la mer rendit les morts qu'elle renfermait ; la mort et l'enfer rendirent aussi les morts qu'ils renfermaient, et chacun d'eux fut jugé selon sesœuvres.[14] Puis l'enfer et la mort furent jetés dans l'étang de feu. C'est là la seconde mort.[15] Et quiconque ne fut pas inscrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu.

French Vigouroux Bible 1902
Public Domain: French Vigouroux Bible 1902