A A A A A

Péchés: [Adultère]


1 Corinthiens 6:18
Fuyez l'impudicité: quelque péché qu'un homme puisse commettre, il a lieu hors du corps, mais l'impudique pèche contre son propre corps.

Exode 20:14
Tu ne seras point adultère.

Hébreux 13:4
Que le mariage soit respecté à tous égards, et la couche nuptiale exempte de souillure, car Dieu jugera les impudiques et les adultères.

Jacques 4:17
Celui donc qui sait faire ce qui est bien et ne le fait pas est coupable de péché.

Jérémie 13:27
Tes adultères et tes hennissements, tes criminelles prostitutions sur les collines dans les campagnes… j'ai vu tes infamies. Malheur à toi, Jérusalem, tu ne seras pas pure pendant combien de temps encore!

1 Jean 1:9
si nous confessons nos péchés, Il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés, et pour nous purifier de toute injustice.

Luc 16:18
Quiconque répudie sa femme et en épouse une autre commet un adultère, et celui qui épouse une femme répudiée par son mari commet un adultère.

Matthieu 19:9
Pour moi, je vous le déclare: celui qui aura répudié sa femme, sauf pour cause d'impudicité, la pousse à commettre un adultère, et celui qui aura épousé une femme répudiée commet un adultère.»

Proverbes 6:32
Qui commet adultère avec une femme, n'a point la raison qui veut se perdre, le fait.

Romains 7:2-3
[2] En effet la femme mariée est liée par la loi à son mari tant qu'il vit, mais si le mari vient à mourir, elle est dégagée de la loi qui la liait au mari.[3] C'est pourquoi, pendant la vie du mari, elle méritera le nom d'adultère si elle se donne à un autre mari; mais si son mari vient à mourir, elle est affranchie de la loi, en sorte qu'elle n'est pas adultère en se donnant à un autre mari.

Marc 10:11-12
[11] et il leur dit: «Celui qui aura répudié sa femme, et en aura épousé une autre, est coupable d'adultère envers elle;[12] et si elle-même, après avoir répudié son mari, en épouse un autre, elle commet un adultère.»

Matthieu 5:27-32
[27] «Vous avez appris qu'il a été dit: «Tu ne commettras point d'adultère.»[28] Eh bien, moi, je vous déclare que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle en son cœur.[29] Mais si ton œil droit te fait trébucher, arrache-le et jette-le loin de toi; car il est de ton intérêt qu'un seul de tes membres périsse et que ton corps entier ne soit pas jeté dans la géhenne.[30] Et si ta main droite te fait trébucher, coupe-la et jette-la loin de toi; car il est de ton intérêt qu'un seul de tes membres périsse et que ton corps entier n'aille pas dans la géhenne.[31] Il a encore été dit: «Que celui qui aura répudié sa femme lui remette un acte de divorce.»[32] Eh bien, moi, je vous déclare que quiconque répudie sa femme, sauf pour cause d'impudicité, la pousse à commettre un adultère, et que celui qui aura épousé une femme répudiée commet un adultère.

1 Corinthiens 6:9-16
[9] Ou bien ignorez-vous que les injustes n'hériteront point le royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: Ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes,[10] ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs n'hériteront le royaume de Dieu.[11] Et voilà ce que vous étiez, quelques-uns de vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés par le nom de notre seigneur Jésus-Christ, et par l'esprit de notre Dieu.[12] Tout m'est permis, mais tout ne convient pas; tout m'est permis, mais ce n'est pas moi qui me laisserai dominer par rien.[13] Les aliments sont faits pour le ventre, et le ventre pour les aliments, mais Dieu détruira soit l'un, soit les autres; tandis que le corps n'est pas fait pour l'impudicité, mais pour le Seigneur, et le Seigneur pour le corps;[14] or Dieu qui a ressuscité le seigneur nous a aussi ressuscités par Sa puissance.[15] Ne savez-vous pas que vos corps sont des membres de Christ? Supprimerai-je donc les membres de Christ, pour en faire les membres d'une prostituée? Loin de moi cette pensée![16] Ou bien ignorez-vous que celui qui s'unit à la prostituée forme avec elle un seul et même corps? «Car les deux, est-il dit, deviendront une seule chair.»

Luc 18:18-20
[18] Et un chef l'interrogea en disant: «Bon Maître, par quelle conduite hériterai-je la vie éternelle?»[19] Mais Jésus lui dit: «Pourquoi m'appelles-tu bon? Nul n'est bon, si ce n'est un seul, Dieu.[20] Tu connais les commandements: «Ne commets point d'adultère; ne tue point; ne dérobe point; ne fais point de faux témoignage; honore ton père et ta mère.»

1 Thessaloniciens 4:3-5
[3] car ce que Dieu veut, c'est votre sanctification; c'est que vous vous absteniez de l'impudicité;[4] c'est que chacun de vous sache jouir de son propre vase dans la sanctification et l'honnêteté,[5] et non avec une convoitise passionnée, comme les Gentils qui ne connaissent pas Dieu;

Marc 7:20-23
[20] Mais il disait: «Ce qui sort de l'homme? voilà ce qui souille l'homme;[21] car c'est du dedans, c'est du cœur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les impudicités,[22] les larcins, les meurtres, les adultères, les cupidités, les méchancetés, la ruse, la débauche, l'envie, la calomnie, l'orgueil, la déraison.[23] Toutes ces mauvaises choses sortent du dedans et souillent l'homme.»

Matthieu 15:17-20
[17] Ne comprenez-vous pas que tout ce qui entre dans la bouche s'en va dans le ventre, et est rejeté dans le retrait?[18] Mais ce qui sort de la bouche vient du cœur, et c'est là ce qui souille l'homme;[19] car c'est du cœur que sortent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les impudicités, les larcins, les faux témoignages, les calomnies;[20] ce sont ces choses-là qui souillent l'homme; mais manger sans s'être lavé les mains ne souille pas l'homme.»

Proverbes 5:18-23
[18] Que ta source soit bénie, et fais ton bonheur de la femme de ta jeunesse,[19] biche aimable, gazelle gracieuse: que son sein t'enivre toujours, et de son amour sois constamment épris![20] Et pourquoi t'éprendrais-tu, mon fils, d'une étrangère, et embrasserais-tu le sein d'une inconnue?[21] Car les voies de l'homme sont découvertes devant Dieu, et Il observe tous ses sentiers.[22] L'impie se prend dans ses propres péchés, et il est retenu par les lacs de son iniquité.[23] Il mourra faute de discipline, et sa grande folie lui donnera le vertige.

Jean 8:4-11
[4] ils lui disent: «Maître, cette femme a été prise en flagrant délit d'adultère;[5] or, dans la loi, Moïse nous a ordonné de lapider ces femmes-là; toi donc que prononces-tu?»[6] Or ils parlaient ainsi pour l'éprouver, afin de pouvoir l'accuser. Mais Jésus, s'étant baissé, écrivait avec le doigt sur la terre.[7] Mais comme ils persistaient à l'interroger, s'étant relevé il leur dit: «Que celui de vous qui est sans péché lui jette le premier la pierre.»[8] Et s'étant baissé de nouveau il écrivait avec le doigt sur la terre.[9] Mais eux, l'ayant entendu, et étant repris par leur conscience, ils sortirent l'un après l'autre, à commencer par les anciens jusques aux derniers, et Jésus fut laissé seul avec la femme qui était au milieu.[10] Or Jésus s'étant relevé et n'ayant vu personne que la femme lui dit: «Femme, où sont-ils ces gens qui se sont faits tes accusateurs? Personne ne t'a-t-il condamnée?»[11] Or elle dit: «Personne, Seigneur.» Et Jésus lui dit: «Moi non plus je ne te condamne pas, va, et ne pèche plus.» ]

Proverbes 6:20-35
[20] Garde, mon fils, le précepte de ton père, et ne néglige pas les leçons de ta mère![21] Tiens-les toujours attachés à ton cœur, et liés à ton col![22] Si tu chemines, ils te garderont; si tu es couché, ils veilleront sur toi; à ton réveil ils t'entretiendront.[23] Car le précepte est un flambeau, et la leçon une lumière, et les remontrances de la sagesse sont la voie de la vie,[24] pour te préserver de la femme mauvaise, du doux parler de la langue étrangère.[25] Ne convoite point sa beauté dans ton cœur, et que ses paupières ne te captivent pas![26] Car pour une impudique on se réduit à un morceau de pain, mais la femme mariée tend un piège à la vie qui est chère.[27] Met-on du feu dans son sein, sans que les vêtements en soient embrasés?[28] Marche-t-on sur des charbons ardents, sans que les pieds en soient brûlés?[29] De même pour celui qui va vers la femme de son prochain: qui la touchera, ne restera pas impuni.[30] On ne néglige pas le voleur, quand il vole pour satisfaire son désir, parce qu'il a faim;[31] mais surpris, il restitue sept fois, et livre tout le bien de sa maison.[32] Qui commet adultère avec une femme, n'a point la raison qui veut se perdre, le fait.[33] Il trouve des coups et de la honte, et son opprobre ne s'efface point.[34] Car la jalousie est une fureur pour l'homme; il sera sans pitié au jour de la vengeance,[35] il n'aura égard à aucune rançon, et n'acceptera pas, quand tu multiplierais les dons.

Proverbes 5:3-22
[3] Car les lèvres de l'étrangère distillent du miel, et son palais est plus onctueux que l'huile;[4] mais sa fin est plus amère que l'absinthe, elle est aiguë comme l'épée à deux tranchants.[5] Ses pieds descendent au séjour de la mort, et ses pas aboutissent aux Enfers.[6] Pour que tu ne prennes point garde au chemin de la vie, ses voies s'égarent, et tu ne le sais pas.[7] Et maintenant, mes fils, écoutez-moi, et ne vous écartez pas des paroles de ma bouche.[8] Prends ta route loin d'elle, et ne t'approche pas de la porte de sa maison,[9] pour que tu ne livres pas à d'autres la fleur de tes jours, ni tes années à l'homme cruel;[10] pour que des étrangers ne se rassasient pas de ton bien, et que le fruit de ton labeur n'aille pas en maison étrangère;[11] pour que tu n'aies pas à gémir sur ta fin, quand ta chair et ton corps auront dépéri,[12] disant: Comment ai-je pu haïr la discipline? comment mon cœur a-t-il repoussé la correction?[13] et n'écoutai-je point la voix de mes maîtres, et ne prêtai-je point l'oreille à mes instituteurs?[14] Peu s'en faut que je ne sois tombé dans tous les maux au milieu du peuple et de l'assemblée.[15] Bois l'eau de ta citerne, et celle qui coule de ta fontaine :[16] sinon tes sources se répandront au dehors, et comme des ruisseaux couleront sur les places;[17] ils seront pour toi seul, et non pour des étrangers en même temps que pour toi.[18] Que ta source soit bénie, et fais ton bonheur de la femme de ta jeunesse,[19] biche aimable, gazelle gracieuse: que son sein t'enivre toujours, et de son amour sois constamment épris![20] Et pourquoi t'éprendrais-tu, mon fils, d'une étrangère, et embrasserais-tu le sein d'une inconnue?[21] Car les voies de l'homme sont découvertes devant Dieu, et Il observe tous ses sentiers.[22] L'impie se prend dans ses propres péchés, et il est retenu par les lacs de son iniquité.

1 Corinthiens 7:1-40
[1] Quant aux points sur lesquels vous m'avez écrit, je réponds qu'il est bon pour un homme de s'abstenir de femme;[2] toutefois que chacun, à cause des impudicités, ait sa propre femme, et que chacune ait son propre mari.[3] Que le mari paie sa dette à sa femme, et la femme de même à son mari.[4] La femme n'a pas autorité sur son propre corps, mais c'est le mari; de même aussi le mari n'a pas autorité sur son propre corps, mais c'est la femme;[5] ne vous privez pas l'un de l'autre, si ce n'est momentanément d'un commun accord, afin de vaquer à la prière et de vous rapprocher de nouveau, afin que Satan ne vous séduise pas à la faveur de votre incontinence.[6] Toutefois c'est par condescendance, et non comme un ordre, que je dis cela,[7] car je voudrais que tous les hommes fussent comme moi; mais chacun tient de Dieu une grâce particulière, l'un d'une façon, et l'autre d'une autre.[8] Or, je déclare à ceux qui ne sont pas mariés, et aux veuves, qu'il leur est bon de demeurer dans l'état où je suis aussi;[9] mais s'ils manquent de continence, qu'ils se marient, car il vaut mieux se marier que de brûler.[10] Quant à ceux qui sont mariés, je leur prescris (non pas moi toutefois, mais le Seigneur ), que la femme ne se sépare pas de son mari;[11] (si toutefois elle s'en sépare, qu'elle demeure hors mariage, ou se réconcilie avec son mari); et que le mari ne répudie pas sa femme.[12] Quant aux autres, c'est moi, et non le Seigneur, qui leur dis: si un frère a une femme incrédule, et que celle-ci consente à habiter avec lui, qu'il ne la répudie pas;[13] et qu'une femme qui a un mari incrédule, si celui-ci consent à habiter avec elle, qu'elle ne répudie pas son mari;[14] car le mari incrédule a été sanctifié par sa femme, et la femme incrédule a été sanctifiée par le frère, puisque autrement vos enfants seraient impurs, tandis qu'en fait ils sont saints.[15] Mais si l'incrédule se sépare, qu'on le laisse faire; le frère ou la sœur ne sont pas asservis dans des cas pareils, mais c'est pour vivre dans la paix que Dieu nous a appelés.[16] En effet que sais-tu, ô femme, si tu sauveras ton mari? Ou que sais-tu, ô homme, si tu sauveras ta femme?[17] Seulement, que chacun se conduise selon le lot que le Seigneur lui a départi, selon l'appel que Dieu lui a adressé; et c'est ainsi que j'ordonne dans toutes les églises.[18] Quelqu'un a été appelé étant circoncis, qu'il ne simule pas l'incirconcision. Quelqu'un a été appelé étant incirconcis, qu'il ne se fasse pas circoncire.[19] La circoncision n'est rien, et l'incirconcision n'est rien, mais ce qui est tout, c'est d'observer les commandements de Dieu.[20] Que chacun demeure en l'état où il était quand il a été appelé :[21] as-tu été appelé étant esclave, ne t'en fais point de souci, mais, quand même tu peux devenir libre, reste plutôt ce que tu es,[22] car l'esclave qui a été appelé dans le seigneur est un affranchi du seigneur; de même aussi l'homme libre qui a été appelé est un esclave de Christ.[23] Vous avez été chèrement achetés; ne devenez pas esclaves des hommes.[24] Frères, que chacun demeure devant Dieu dans l'état où il était lorsqu'il a été appelé.[25] Quant à ceux qui sont vierges, je ne possède aucun ordre du seigneur, mais je donne un avis, comme ayant reçu de la miséricorde du Seigneur la grâce d'être fidèle :[26] je pense donc qu'il est bon, vu l'imminente crise, qu'il est bon, dis-je, à un homme d'être en cet état.[27] Es-tu lié à une femme? Ne cherche pas à t'en détacher. N'as-tu plus de femme? Ne recherche pas de femme.[28] Toutefois, quand même tu t'es marié, tu n'as pas péché, et si quelqu'un qui est vierge s'est marié, il n'a pas péché; mais ceux qui agissent ainsi auront des tribulations en leur chair, tandis que moi je vous ménage.[29] Or ce que je dis, frères, c'est que le temps qui reste est court, afin que ceux aussi qui ont des femmes soient comme n'en ayant pas,[30] et ceux qui pleurent comme ne pleurant pas, et ceux qui se réjouissent comme ne se réjouissant pas, et ceux qui achètent comme ne possédant pas,[31] et ceux qui usent du monde comme n'en abusant pas; car la figure de ce monde passe;[32] or je voudrais que vous fussiez libres de toute inquiétude. Celui qui n'est pas marié s'inquiète des choses du Seigneur, et de la manière dont il plaira au Seigneur,[33] tandis que celui qui est marié s'inquiète des choses du monde, et de la manière dont il plaira à sa femme,[34] et il est partagé. La femme non mariée et la vierge s'inquiètent aussi des choses du Seigneur, afin d'être saintes, et de corps, et d'esprit, tandis que celle qui est mariée s'inquiète de la manière dont elle plaira à son mari.[35] C'est dans votre intérêt que je vous parle ainsi, non pour vous prendre dans un filet, mais en vue de ce qui convient et de ce qui affermit dans le Seigneur sans distraction.[36] Toutefois, si quelqu'un pense qu'il est inconvenant pour sa fille de la laisser dépasser la fleur de l'âge, et qu'il faut que cela se fasse ainsi, qu'il agisse comme il l'entend; il ne pèche pas; qu'ils se marient.[37] Mais celui qui est parfaitement décidé en son cœur, qui, loin de subir aucune nécessité, possède le plein exercice de sa propre volonté, et qui a résolu en son cœur de conserver sa fille vierge, celui-là fera bien;[38] en sorte que celui qui marie sa fille vierge fera bien, et celui qui ne la marie pas fera mieux.[39] Une femme est liée pendant tout le temps que vit son mari; mais si son mari est venu à mourir, elle est libre de se marier à qui elle veut; seulement, que ce soit dans le seigneur;[40] toutefois, si elle demeure comme elle est, elle est plus heureuse à mon avis, car je m'imagine que moi aussi je possède l'esprit de Dieu.

French Perret 1847
Public Domain: French Perret 1847