A A A A A

Mystères: [Cancer]


2 Corinthiens 4:16-19
[16] C’est pourquoi nous ne faiblissons point, et si notre homme extérieur se détruit, l’intérieur se renouvelle de jour en jour;[17] Car notre légère affliction du temps présent produit en nous un plus grand fardeau pour la gloire éternelle;[18] Puisque nous ne regardons point aux choses visibles, mais aux invisibles; car les choses visibles sont pour un temps, mais les invisibles sont éternelles.[19] Nous savons, en effet, que si ce tabernacle de notre demeure terrestre est détruit, nous avons dans les cieux un édifice qui est de Dieu, une maison éternelle, qui n’est point faite de main d’homme.

Psaumes 107:20
Il a envoyé sa Parole, et il les a guéris, et les a retirés de leurs tombeaux.

Ésaïe 40:31
Mais ceux qui s’attendent à YEHOVAH reprennent de nouvelles forces. Les ailes leur reviennent comme aux aigles. Ils courront, et ne se fatigueront point; ils marcheront, et ne se lasseront point.

Deutéronome 31:6
Fortifiez-vous et prenez courage; ne craignez point, et ne soyez point effrayés devant eux; car c’est YEHOVAH ton Dieu qui marche avec toi; il ne te laissera point, et ne t’abandonnera point.

Matthieu 11:28-29
[28] Venez à moi, vous tous qui êtes épuisés et surchargés, et je vous soulagerai.[29] Chargez-vous de ma servitude, et apprenez de moi, parce que JE SUIS honnête et humble de cœur, et vous trouverez le repos de vos âmes;

Psaumes 18:6
(18-7) Dans ma détresse, j’invoquai YEHOVAH, et je criai à mon Dieu. De son palais, il entendit ma voix, et les cris que je poussais vers lui parvinrent à ses oreilles.

Ecclésiaste 3:1
A toute chose sa saison, et à toute affaire sous les cieux, son temps.

Jérémie 29:11
Car je sais les pensées que je forme pour vous, dit YEHOVAH, pensées de paix et non d’adversité, pour vous donner un avenir et une espérance.

Jean 14:1-4
[1] Que votre cœur ne se trouble point; quand vous croyez en Dieu, vous croyez aussi en moi.[2] Il y a plusieurs assurances dans la résidence de mon Père; si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une réconciliation.[3] Et quand je serai parti, et que je vous aurai préparé une réconciliation, je reviendrai, et vous prendrai avec moi, afin qu’où je serai, vous y soyez aussi.[4] Et vous savez où je vais, et vous en savez le chemin.

Romains 8:16-25
[16] Car l’Esprit de sa Présence lui-même rend témoignage à notre esprit, que nous sommes enfants de Dieu.[17] Et si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers; vraiment héritiers de Dieu, puisque cohéritiers de Christ; quoique nous souffrons avec lui, afin que nous aussi soyons glorifiés ensemble.[18] Car j’estime que les souffrances du temps présent, ne sont pas dignes d’ être comparées avec la gloire à venir, qui sera manifestée en nous.[19] En effet, la création attend, avec une fervente expectation, la révélation des fils de Dieu.[20] Car ce n’est pas volontairement que la création est imposée à la vanité, mais c’est à cause de Celui qui l’a imposée dans l’espérance,[21] Car la création sera aussi délivrée de la servitude de la corruption, pour être dans la liberté glorieuse des fils de Dieu.[22] Car nous savons que, jusqu’à présent, toute la création soupire, et souffre les douleurs de l’enfantement;[23] Et non seulement elle, mais nous aussi qui avons les premiers fruits de l’Esprit, nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l’adoption, la rédemption de notre corps.[24] Car nous sommes sauvés par anticipation de la gloire à venir. Or, l’espérance que l’on voit n’est plus espérance; en effet, comment espérerait-on ce que l’on voit?[25] Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, c’est que nous l’attendons avec patience.

1 Pierre 1:3
Béni soit le Dieu et Père, le Seigneur de nous tous, JÉSUS LE MESSIE, qui selon sa grande miséricorde, nous a régénéré pour une espérance vivante, c’est -à -dire par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts,

2 Corinthiens 1:3-6
[3] Béni soit le Dieu et Père, notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des miséricordes, et le Dieu de toute consolation,[4] Qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que, par la consolation dont nous sommes nous-mêmes consolés de Dieu, nous puissions consoler tous ceux qui sont dans quelque affliction.[5] Car, comme les souffrances de Christ abondent en nous, ainsi notre consolation abonde par Christ.[6] Et, soit que nous soyons affligés, c’est pour votre consolation et votre salut, qui s’opère dans la patience avec laquelle vous endurez les mêmes maux que nous souffrons aussi; soit que nous soyons consolés, c’est pour votre consolation et votre salut;

French Machaira Bible
Copyrighted: French Machaira Bible