A A A A A
Deutéronome 21
17
Mais il reconnaîtra l'aîné dans le fils de celle-ci, en lui donnant double part de tout ce qu'il possède: car ce fils, prémices de sa vigueur, détient le droit d'aînesse.
Française Bible Jerusalem 1998

17
Mais il reconnaîtra comme premier-né le pays de celle qui est haïe, et lui donnera sur tous ses biens une portion double; car ce fils est les prémices de sa vigueur; c’est à lui qu’appartient le droit d’aînesse.
Française La Bible Augustin Crampon 1923

17
Mais il reconnaîtra pour premier-né le fils de celle qu'il n'aime pas, et lui donnera sur son bien une portion double; car ce fils est les prémices de sa vigueur, le droit d'aînesse lui appartient.
Française Bible 1910

17
mais il reconnaîtra pour l'aîné le fils de celle qu'il n'aime pas (femme odieuse), et lui donnera une portion double de tout ce qu'il possède ; parce que c'est lui qui est le premier de ses enfants, et que le droit d'aînesse lui est dû.
Française Bible Vigouroux 1902

17
Il reconnaîtra comme premier-né le fils de celle qui est haïe pour lui donner une portion double de tout ce qui se trouvera lui appartenir; car c'est lui qui est les prémices de sa vigueur: c'est à lui qu'est le droit d'aînesse.
Française Bible Bovet Bonnet 1900

17
mais il reconnaîtra pour premier-né le fils de celle qui est haïe, pour lui donner double portion de tout ce qui se trouvera être à lui; car il est le commencement de sa vigueur, le droit d'aînesse lui appartient.
Française Bible Darby

17
Mais il reconnaîtra le fils de celle qui est haïe pour le premier-né, en lui donnant une double portion de tout ce qui se trouvera lui appartenir; car il est les prémices de sa vigueur; le droit d'aînesse lui appartient.
Française Bible Ostervald

17
Mais il reconnaîtra le fils de celle qui est haïe pour le premier-né, en lui donnant une double portion de tout ce qui se trouvera lui appartenir; car il est les prémices de sa vigueur; le droit d’aînesse lui appartient.
Française Bible Machaira

17
mais il devra reconnaître le premier-né, fils de l'épouse haïe, en lui donnant double part dans sa succession entière, car il est les prémices de sa vigueur, à lui appartiennent les droits de primogéniture.
Française Perret-Gentil et Rilliet 1847

17
Mais il reconnaîtra le fils de celle qui est haïe pour son premier-né, en lui donnant la portion de deux, de tout ce qui se trouvera lui appartenir; car il est le commencement de sa vigueur; le droit d'aînesse lui appartient.
Française Martin 1744