A A A A A
Genèse 4
15
Yahvé lui répondit: "Aussi bien, si quelqu'un tue Caïn, on le vengera sept fois" et Yahvé mit un signe sur Caïn, afin que le premier venu ne le frappât point.
Française Bible Jerusalem 1998

15
Yahweh lui dit «Eh bien, si quelqu’un tue Caïn, Caïn sera vengé sept fois.» Et Yahweh mit un signe sur Caïn, afin que quiconque le rencontrerait ne le tuât pas.
Française La Bible Augustin Crampon 1923

15
L'Eternel lui dit: Si quelqu'un tuait Caïn, Caïn serait vengé sept fois. Et l'Eternel mit un signe sur Caïn pour que quiconque le trouverait ne le tuât point.
Française Bible 1910

15
Le Seigneur lui répondit : Non, cela ne sera pas ; mais quiconque tuera Caïn en sera puni sept fois. Et le Seigneur mit un signe sur Caïn, afin que ceux qui le trouveraient ne le tuassent point.
Française Bible Vigouroux 1902

15
Et l'Eternel lui dit: C'est pourquoi, si quelqu'un tue Caïn, Caïn sera vengé sept fois. Et l'Eternel mit un signe sur Caïn pour que quiconque le trouverait ne le frappât point.
Française Bible Bovet Bonnet 1900

15
Et l'Éternel lui dit: C'est pourquoi quiconque tuera Caïn sera puni sept fois. Et l'Éternel mit un signe sur Caïn, afin que quiconque le trouverait ne le tuât point.
Française Bible Darby

15
Et l'Éternel lui dit: C'est pourquoi, si quelqu'un tue Caïn, Caïn sera vengé sept fois. Et l'Éternel mit à Caïn une marque prodigieuse, afin que quiconque le trouverait ne le tuât point.
Française Bible Ostervald

15
Et YEHOVAH lui dit: C’est pourquoi, si quelqu’un tue Caïn, Caïn sera vengé sept fois. Et YEHOVAH avait mis sur Caïn une distinction de noircissement, afin que quiconque le trouverait ne le tuât point.
Française Bible Machaira

15
Et l'Éternel lui dit: Aussi, qui que ce soit qui tue Caïn, il sera vengé sept fois. Et l'Éternel assura Caïn par un signe que quiconque le trouverait, ne le tuerait point.
Française Perret-Gentil et Rilliet 1847

15
Et l'Eternel lui dit: C'est pourquoi quiconque tuera Caïn sera puni sept fois davantage. Ainsi l'Eternel mit une marque sur Caïn, afin que quiconque le trouverait, ne le tuât point.
Française Martin 1744