A A A A A

2 Samuel 13:1-39
1. Et après cela, Absalom, fils de David, ayant une soeur, nommée Tamar, qui était belle, il arriva qu'Amnon, fils de David, l'aima.
2. Et Amnon fut tourmenté jusqu'à en tomber malade, à cause de Tamar, sa soeur; car elle était vierge, et il était trop difficile aux yeux d'Ammon de lui faire quoi que ce fût.
3. Et Amnon avait un ami, nommé Jonadab, fils de Shimha, frère de David; et Jonadab était un homme très-habile.
4. Et il lui dit: Pourquoi maigris-tu ainsi d'un matin à l'autre, toi, fils du roi? Ne me le déclareras-tu pas? Et Amnon lui dit: J'aime Tamar, soeur d'Absalom mon frère.
5. Et Jonadab lui dit: Couche-toi sur ton lit et fais le malade; et ton père viendra te voir, et tu lui diras: Je te prie, que Tamar, ma soeur, vienne et qu'elle me donne à manger du pain, et qu'elle apprête devant mes yeux un mets, afin que je la voie, et que je le mange de sa main.
6. Et Amnon se coucha et fit le malade; et le roi vint le voir, et Amnon dit au roi: Je te prie, que Tamar, ma soeur, vienne et prépare sous mes yeux deux beignets, et que je les mange de sa main.
7. Et David envoya vers Tamar dans la maison, disant: Va, je te prie, dans la maison d'Ammon, ton frère, et apprête-lui un mets.
8. Et Tamar alla dans la maison d'Ammon, son frère, et il était couché; et elle prit de la pâte et la pétrit, et prépara sous ses yeux des beignets, et elle cuisit les beignets.
9. Et elle prit la poêle et les versa devant lui; et il refusa de manger. Et Amnon dit: Faites sortir tout homme d'auprès de moi. Et tout homme sortit d'auprès de lui.
10. Et Amnon dit à Tamar: Apporte le mets dans la chambre intérieure, et je mangerai de ta main. Et Tamar prit les beignets qu'elle avait préparés, et les apporta à Ammon, son frère, dans la chambre.
11. Et elle les lui présenta à manger; et il la saisit, et lui dit: Viens, couche avec moi, ma soeur.
12. Et elle lui dit: Non, mon frère, ne m'humilie pas; car on ne fait point ainsi en Israël: ne fais pas cette infamie.
13. Et moi, où porterais-je ma honte? Et toi, tu serais comme l'un des infâmes en Israël. Et maintenant, parle au roi, je te prie, car il ne me refusera point à toi.
14. Et il ne voulut pas écouter sa voix, et il fut plus fort qu'elle et l'humilia et coucha avec elle.
15. Et Amnon la haït d'une très-grande haine, car la haine dont il la haït était plus grande que l'amour dont il l'avait aimée. Et Amnon lui dit: Lève-toi, va-t'en.
16. Et elle lui dit: Il n'y a pas de raison pour cela; ce tort de me chasser est plus grand que l'autre que tu m'as fait. Mais il ne voulut pas l'écouter.
17. Et il appela son jeune homme qui le servait, et dit: Chassez donc cette femme dehors, de devant moi; et ferme la porte au verrou après elle.
18. Et elle avait sur elle une tunique bigarrée; car les filles du roi qui étaient vierges étaient ainsi habillées de robes. Et celui qui le servait la mit dehors, et ferma la porte après elle.
19. Et Tamar prit de la poussière et la mit sur sa tête, et déchira la tunique bigarrée qu'elle avait sur elle, et elle mit sa main sur sa tête, et s'en alla, marchant et criant.
20. Et Absalom, son frère, lui dit: Est-ce que ton frère Amnon a été avec toi? Et maintenant, ma soeur, garde le silence: il est ton frère; ne prends pas cette chose à coeur. Et Tamar demeura désolée dans la maison d'Absalom, son frère.
21. Et le roi David entendit parler de toutes ces choses, et il en fut très-irrité.
22. Et Absalom ne parla à Ammon, ni en mal, ni en bien, car Absalom haïssait Ammon, parce qu'il avait humilié Tamar, sa soeur.
23. Et il arriva, après deux années entières, qu'Absalom avait les tondeurs à Baal-Hatsor, qui est près d'Éphraïm; et Absalom invita tous les fils du roi.
24. Et Absalom vint vers le roi, et dit: Tu vois que ton serviteur a les tondeurs: je te prie, que le roi et ses serviteurs aillent avec ton serviteur.
25. Et le roi dit à Absalom: Non, mon fils, nous n'irons pas tous, et nous ne te serons pas à charge. Et il le pressa, mais il ne voulut pas aller; et il le bénit.
26. Et Absalom dit: Si tu ne viens pas, que mon frère Ammon, je te prie, vienne avec nous. Et le roi lui dit: Pourquoi irait-il avec toi?
27. Et Absalom le pressa, et il envoya avec lui Amnon et tous les fils du roi.
28. Et Absalom commanda à ses serviteurs, disant: Faites attention, je vous prie, quand le coeur d'Ammon sera gai par le vin, et que je vous dirai: Frappez Ammon, alors tuez-le, ne craignez point; n'est-ce pas moi qui vous l'ai commandé? Fortifiez-vous, et soyez vaillants!
29. Et les serviteurs d'Absalom firent à Amnon comme Absalom l'avait commandé; et tous les fils du roi se levèrent, et montèrent chacun sur son mulet et s'enfuirent.
30. Et il arriva, comme ils étaient en chemin, que le bruit en vint à David; on disait: Absalom a frappé tous les fils du roi, et il n'en reste pas un seul.
31. Et le roi se leva, et déchira ses vêtements, et se coucha par terre; et tous ses serviteurs étaient là, les vêtements déchirés.
32. Et Jonadab, fils de Shimha, frère de David, prit le parole et dit: Que mon seigneur ne pense pas qu'on ait tué tous les jeunes hommes, fils du roi, car Amnon seul est mort; car cela a eu lieu par l'ordre d'Absalom qu'il avait arrêté dès le jour qu' Amnon humilia Tamar, sa soeur.
33. Et maintenant, que le roi, mon seigneur ne prenne pas ceci à coeur, disant: Tous les fils du roi sont morts; car Amnon seul est mort.
34. Et Absalom s'enfuit. Et le jeune homme qui était en sentinelle leva ses yeux et regarda; et voici, un grand peuple venait par le chemin qui était derrière lui, du côté de la montagne.
35. Et Jonadab dit au roi: Voici les fils du roi qui viennent; selon la parole de ton serviteur, ainsi il en est arrivé.
36. Et comme il achevait de parler, voici, les fils du roi arrivèrent, et ils élevèrent leur voix et pleurèrent; et le roi aussi, et tous ses serviteurs pleurèrent très-amèrement.
37. Et Absalom s'enfuit, et s'en alla vers Talmaï, fils d'Ammihud, roi de Gueshur; et David menait deuil tous les jours sur son fils.
38. Ainsi Absalom s'enfuit, et il vint à Gueshur et fut là trois ans;
39. et le roi David languissait d'aller vers Absalom, car il était consolé à l'égard d'Ammon, parce qu'il était mort.

2 Samuel 14:1-33
1. Et Joab, fils de Tseruïa, s'aperçut que le coeur du roi était pour Absalom;
2. et Joab envoya à Thekoa, et fit venir de là une femme habile, et il lui dit: Je te prie, fais semblant de mener deuil, et revêts-toi, je te prie, de vêtements de deuil, et ne t'oins pas d'huile, mais sois comme une femme qui mène deuil depuis longtemps pour un mort;
3. et entre vers le roi, et parle-lui de cette manière. Et Joab lui mit les paroles dans la bouche.
4. Et la femme thekohite parla au roi, et tomba sur son visage contre terre et se prosterna, et dit: Sauve-moi, ô roi!
5. Et le roi lui dit: Qu'as-tu? Et elle dit: Certainement, je suis une femme veuve, et mon mari est mort.
6. Et ta servante avait deux fils, et ils se sont disputés tous deux dans les champs, et il n'y avait personne pour les séparer; et l'un a frappé l'autre et l'a tué.
7. Et voici, toute la famille s'est élevée contre ta servante, et ils ont dit: Livre celui qui a frappé son frère, afin que nous le mettions à mort, à cause de la vie de son frère qu'il a tué, et que nous détruisions aussi l'héritier. Et ainsi ils éteindraient le tison qui me reste, afin de ne laisser à mon mari ni nom, ni reste sur la face de la terre.
8. Et le roi dit à la femme: Va dans ta maison, et je donnerai mes ordres à ton égard.
9. Et la femme thekohite dit au roi: O roi, mon seigneur! que l'iniquité soit sur moi et sur la maison de mon père, et que le roi et son trône en soient innocents.
10. Et le roi dit: Celui qui te parlera, amène-le-moi, et il ne te touchera plus.
11. Et elle dit: Je te prie, que le roi se souvienne de l'Éternel, ton Dieu, afin que le vengeur du sang ne multiplie pas la ruine, et qu'on ne détruise pas mon fils. Et il dit: L'Éternel est vivant, s'il tombe à terre un des cheveux de ton fils!
12. Et la femme dit: Je te prie, que ta servante dise un mot au roi, mon seigneur. Et il dit: Parle.
13. Et la femme dit: Et pourquoi as-tu pensé ainsi contre le peuple de Dieu? et le roi dit cette parole comme un homme coupable, le roi ne faisant point revenir celui qu'il a chassé.
14. Car nous mourrons certainement, et nous sommes comme de l'eau versée sur le terre, qu'on ne peut recueillir. Et Dieu ne lui a point ôté la vie, mais il a la pensée que celui qui est chassé ne demeure plus chassé loin de lui.
15. Et maintenant, si je suis venue dire cette parole au roi, mon seigneur, c'est parce que le peuple m'a fait peur; et ta servante a dit: Que je parle donc au roi, peut-être que le roi accomplira la parole de sa servante;
16. car le roi écoutera, pour délivrer sa servante de la main de l'homme qui veut nous exterminer, moi et mon fils ensemble, de l'héritage de Dieu.
17. Et ta servante a dit: Que la parole du roi, mon seigneur, nous apporte du repos! car le roi, mon seigneur, est comme un ange de Dieu, pour entendre le bien et le mal; et l'Éternel, ton Dieu, sera avec toi!
18. Et le roi répondit, et dit à la femme: Je te prie, ne me cache pas la chose que je vais te demander. Et la femme dit: Que le roi, mon seigneur, parle, je te prie.
19. Et le roi dit: La main de Joab n'est-elle pas avec toi dans tout ceci? Et la femme répondit et dit: Ton âme est vivante, ô roi, mon seigneur, qu'on ne peut s'écarter à droite ou à gauche de tout ce que dit le roi, mon seigneur; car ton serviteur Joab, lui, m'a commandé, et a mis toutes ces paroles dans la bouche de ta servante.
20. C'est afin de donner une autre apparence à la chose, que ton serviteur Joab a fait cela; et mon seigneur est sage comme la sagesse d'un ange de Dieu, pour savoir tout ce qui se passe sur la terre.
21. Et le roi dit à Joab: Voici, j'ai fait cela; va, fais revenir le jeune homme Absalom.
22. Et Joab tomba sur sa face contre terre et se prosterna, et bénit le roi. Et Joab dit: Aujourd'hui ton serviteur connaît que j'ai trouvé faveur à tes yeux, ô roi, mon seigneur, parce que le roi a fait ce que son serviteur a dit.
23. Et Joab se leva et s'en alla à Gueshur, et il ramena Absalom à Jérusalem.
24. Et le roi dit: Qu'il se retire dans sa maison et qu'il ne voie point ma face. Et Absalom se retira dans sa maison et ne vit pas la face du roi.
25. Et dans tout Israël il n'y avait pas d'homme beau comme Absalom et si fort à louer pour sa beauté; depuis la plante de ses pieds jusqu'au sommet de sa tête, il n'y avait point en lui de défaut.
26. Et quand il se rasait la tête (or c'était d'année en année qu'il la rasait, parce que sa chevelure lui pesait; alors il la rasait), les cheveux de sa tête pesaient deux cents sicles au poids du roi.
27. Et il naquit à Absalom trois fils, et une fille, qui avait nom Tamar, et elle était une femme belle de visage.
28. Et Absalom habita deux années entières à Jérusalem sans voir la face du roi.
29. Et Absalom envoya vers Joab pour l'envoyer auprès du roi; et Joab ne voulut pas venir vers lui; et il envoya encore pour la seconde fois, et il ne voulut pas venir.
30. Alors Absalom dit à ses serviteurs: Voyez, le champ de Joab est auprès du mien; il y a de l'orge, allez et mettez-y le feu. Et les serviteurs d'Absalom mirent le feu au champ.
31. Alors Joab se leva et vint vers Absalom dans la maison, et lui dit: Pourquoi tes serviteurs ont-ils mis le feu à mon champ?
32. Et Absalom dit à Joab: Voici, j'ai envoyé vers toi, disant: Viens ici, et je t'enverrai vers le roi, pour lui dire: Pourquoi suis-je venu de Gueshur? il serait bon pour moi d'y être encore. Et maintenant, que je voie la face du roi; et s'il y a de l'iniquité en moi, qu'il me fasse mourir.
33. Et Joab vint vers le roi et le lui rapporta. Et le roi appela Absalom, et il vint vers le roi et se prosterna le visage contre terre devant le roi, et le roi baisa Absalom.

Psaumes 66:1-7
1. Poussez des cris de joie vers Dieu, toute la terre!
2. Chantez la gloire de son nom, rendez glorieuse sa louange.
3. Dites à Dieu: Que tes oeuvres sont terribles! Tes ennemis se soumettent à toi, à cause de la grandeur de ta force.
4. Toute la terre se prosternera devant toi, et chantera tes louanges; elle chantera ton nom. Sélah.
5. Venez, et voyez les oeuvres de Dieu: il est terrible dans ses actes envers les fils des hommes.
6. Il changea la mer en terre sèche; ils passèrent le fleuve à pied: là nous nous réjouîmes en lui.
7. Il domine par sa puissance pour toujours; ses yeux observent les nations. Que les rebelles ne s'éloignent pas! Sélah.

Proverbes 16:25-26
25. Il y a telle voie qui semble droite à un homme, mais des voies de mort en sont la fin.
26. L'âme de celui qui travaille, travaille pour lui, car sa bouche l'y contraint.

Jean 6:52-71
52. Les Juifs disputaient donc entre eux, disant: Comment celui-ci peut-il nous donner sa chair à manger?
53. Jésus donc leur dit: En vérité, en vérité, je vous dis: Si vous ne mangez la chair du fils de l'homme et ne buvez son sang, vous n'avez pas la vie en vous-mêmes.
54. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le ressusciterai au dernier jour.
55. Car ma chair est en vérité un aliment, et mon sang est en vérité un breuvage.
56. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi et moi en lui.
57. Comme le Père qui est vivant m'a envoyé, et que moi, je vis à cause du Père, de même celui qui me mangera, celui-là aussi vivra à cause de moi.
58. C'est ici le pain qui est descendu du ciel, non pas comme les pères mangèrent et moururent: celui qui mangera ce pain vivra éternellement.
59. Il dit ces choses dans la synagogue, enseignant à Capernaüm.
60. Plusieurs donc de ses disciples, l'ayant entendu, dirent: Cette parole est dure; qui peut l'ouïr?
61. Et Jésus, sachant en lui-même que ses disciples murmuraient là-dessus, leur dit: Ceci vous scandalise-t-il?
62. Si donc vous voyez le fils de l'homme monter où il était auparavant...?
63. C'est l'Esprit qui vivifie; la chair ne profite de rien: les paroles que moi je vous ai dites sont esprit et sont vie;
64. mais il y en a quelques-uns d'entre vous qui ne croient pas; car Jésus savait, dès le commencement, qui étaient ceux qui ne croyaient pas, et qui était celui qui le livrerait.
65. Et il dit: C'est pour cela que je vous ai dit que nul ne peut venir à moi, à moins qu'il ne lui soit donné du Père.
66. Dès lors plusieurs de ses disciples se retirèrent; et ils ne marchaient plus avec lui.
67. Jésus donc dit aux douze: Et vous, voulez-vous aussi vous en aller?
68. Simon Pierre lui répondit: Seigneur, auprès de qui nous en irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle;
69. et nous, nous croyons et nous savons que toi, tu es le Saint de Dieu.
70. Jésus leur répondit: N'est-ce pas moi qui vous ai choisis vous, les douze, et l'un d'entre vous est un diable?
71. Or il parlait de Judas Iscariote, fils de Simon; car c'était lui qui allait le livrer, lui qui était l'un des douze.