L'Ancien Testament
Nouveau Testament
Française Bible Vigouroux 1902

Philémon 4

1

Craignons donc, tandis que la promesse d'entrer dans son repos nous est laissée, que l'un de vous n'en soit exclu.

2

Car elle nous a été annoncée aussi bien qu'à eux ; mais la parole qu'ils entendirent ne leur servit de rien, n'étant pas associée à la foi dans ceux qui l'avaient entendue.

3

Mais nous entrerons dans le repos, nous qui avons cru, selon ce qu'il a dit : Comme je l'ai juré dans ma colère, ils n'entreront point dans mon repos ; c'est-à-dire dans le repos qui suivit l'achèvement de ses œuvres après la création du monde.

4

Car il a parlé ainsi quelque part, au sujet du septième jour : Et Dieu se reposa le septième jour de toutes ses œuvres.

5

Et ici même il dit encore : Ils n'entreront point dans mon repos.

6

Puis donc qu'il est réservé à quelques-uns d'y entrer, et que ceux qui reçurent les premiers la promesse ne sont pas entrés à cause de leur incrédulité,

7

Dieu détermine de nouveau un jour, Aujourd'hui, en disant par David, si longtemps après, comme il a été dit plus haut : Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, n'endurcissez pas vos cœurs.

8

Car si Josué (Jésus, note) leur avait procuré le repos, Dieu ne parlerait pas après cela d'un autre jour.

9

Il reste donc un (jour de) repos pour le peuple de Dieu.

10

Car celui qui est entré dans le repos de Dieu (son repos) se repose aussi lui-même de ses œuvres, comme Dieu s'est reposé des siennes.

11

Empressons-nous donc d'entrer dans ce repos, de peur que quelqu'un ne tombe en suivant cet exemple d'incrédulité.

12

Car la parole de Dieu est vivante et efficace, et plus pénétrante qu'une épée (que tout glaive) à deux tranchants ; elle pénètre jusqu'à la division de l'âme et de l'esprit, des jointures et des moelles, et elle démêle les pensées et les intentions du cœur.

13

Nulle créature n'est invisible en sa présence ; mais tout est à nu et à découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte.

14

Ayant donc un grand pontife qui a pénétré dans les cieux, Jésus, Fils de Dieu, demeurons fermes dans la profession de notre foi (ce que nous professons).

15

Car nous n'avons pas un pontife qui ne puisse compatir à nos faiblesses ; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre le péché.

16

Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d'obtenir miséricorde, et de trouver grâce dans un secours opportun.

French Vigouroux Bible 1902
Public Domain: French Vigouroux Bible 1902