L'Ancien Testament
Nouveau Testament
Française Bible Vigouroux 1902
← 1

Galates 2

3 →
1

Ensuite, quatorze ans après, je montai de nouveau à Jérusalem avec Barnabé ; je pris aussi Tite avec moi.

2

Or, j'y montai d'après une révélation, et je leur exposai (aux fidèles) l'Evangile que je prêche parmi les gentils ; je l'exposai en particulier à ceux qui paraissaient être les plus considérés (être quelque chose, note), afin de ne pas courir ou de n'avoir pas couru en vain.

3

Et même Tite, qui était avec moi, et qui était païen (gentil), ne fut pas obligé de se faire circoncire ;

4

et la considération des (quelques) faux frères qui s'étaient introduits par surprise et qui s'étaient glissés parmi nous, pour épier la liberté que nous avons en Jésus-Christ, afin de nous réduire en servitude,

5

ne nous fit pas consentir, même un instant, à nous soumettre à eux, afin que la vérité de l'Evangile fût maintenue parmi vous.

6

Quant à ceux qui paraissaient les plus considérés (ce qu'ils ont été autrefois ne m'importe pas ; Dieu ne fait pas acception des personnes) ; ceux, dis-je, qui paraissaient les plus considérés, ne me communiquèrent rien.

7

Mais, au contraire, ayant vu que la charge de prêcher l'Evangile aux incirconcis m'avait été confiée, comme à Pierre celle de le prêcher aux circoncis

8

(car celui qui a agi efficacement dans Pierre pour le rendre apôtre des circoncis, a aussi agi efficacement en moi pour me rendre apôtre des gentils),

9

Jacques, Céphas et Jean, qui paraissaient être les colonnes de l'Eglise, ayant reconnu la grâce qui m'avait été accordée, nous donnèrent la main, à moi et à Barnabé, en signe d'union, afin que nous allions, nous vers les païens (gentils), et eux vers les circoncis.

10

Seulement nous devions nous souvenir des pauvres ; ce qu'aussi j'ai eu grand soin de faire.

11

Mais lorsque Céphas vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu'il était répréhensible.

12

En effet, avant l'arrivée de quelques personnes envoyées par Jacques, il mangeait avec les païens (gentils) ; mais, quand elles furent venues, il se retira et se tint à l'écart, craignant ceux de la circoncision.

13

Et les autres Juifs usèrent de la même dissimilation que lui, de sorte que Barnabé aussi fut entraîné dans cette dissimulation.

14

Mais quand je vis qu'ils ne marchaient pas droit selon la vérité de l'Evangile, je dis à Céphas, en présence de tous : Si toi, qui es Juif, tu vis à la manière des païens (gentils), et non comme les Juifs, pourquoi forces-tu les païens (gentils) de (à) judaïser ?

15

Nous, nous sommes Juifs de naissance, et non pécheurs d'entre les païens (gentils).

16

Sachant cependant que l'homme n'est pas justifié par lesœuvres de la loi, mais par la foi en Jésus-Christ, nous avons nous-mêmes cru en Jésus-Christ, pour être justifiés par la foi au Christ, et non par lesœuvres de la loi, parce que nulle chair ne sera justifiée par lesœuvres de la loi.

17

Mais si, en cherchant à être justifiés dans le Christ, nous sommes aussi nous-mêmes trouvés pécheurs, le Christ sera-t-il donc ministre du péché ? Loin de là !

18

Car si je rebâtis les choses que j'ai détruites, je me constitue prévaricateur.

19

En effet, par la loi je suis mort à la loi, afin de vivre pour Dieu ; avec le Christ j'ai été cloué à la croix.

20

Et je vis, non ce n'est plus moi, mais c'est le Christ qui vit en moi ; et si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé, et qui s'est livré lui-même pour moi.

21

Je ne rejette (regrette) pas la grâce de Dieu. Car si la justice s'acquiert par la loi, le Christ est donc mort en vain.

French Vigouroux Bible 1902
Public Domain: French Vigouroux Bible 1902