L'Ancien Testament
Nouveau Testament
Française Bible Vigouroux 1902
← 10

Zacharie 11

12 →
1

Ouvre tes portes, (ô) Liban, et que le feu dévore tes cèdres.

2

Hurle, sapin, car le cèdre est tombé et les arbres magnifiques sont détruits (parce que des grands ont été abattus) ; hurlez, chênes de Basan, car la forêt épaisse (fortifiée) a été coupée.

3

Les pasteurs poussent des cris lamentables, parce que leur magnificence a été dévastée ; les lions rugissent, parce que l'orgueil du Jourdain a été dévasté.

4

Ainsi parle le Seigneur mon Dieu : Pais les brebis destinées à la boucherie (troupeaux de tuerie),

5

que leurs maîtres égorgeaient sans éprouver de compassion, et qu'ils vendaient, en disant : Béni soit le Seigneur ! nous sommes devenus riches ; et leurs pasteurs ne les épargnaient pas.

6

Moi non plus, je n'épargnerai pas désormais les habitants du pays, dit le Seigneur ; voici, je livrerai les hommes aux mains les uns des autres, et aux mains de leur (son) roi ; ils ravageront le pays et je ne (les) délivrerai pas de leur main.

7

C'est pourquoi, ô pauvres du troupeau, (Et) je ferai paître ces brebis destinées à la boucherie (le troupeau de tuerie). Je pris deux houlettes ; j'appelai l'une Beauté et l'autre Lien (Cordelette), et je fis paître le troupeau.

8

Je fis mourir (J'ai retranché) trois pasteurs en un mois, et mon cœur se resserra à leur égard, parce que leur âme aussi m'avait été infidèle (a varié pour moi).

9

Et je dis (j'ai dit) : Je ne vous ferai plus paître ; que ce qui meurt, meure ; que ce qui est égorgé (retranché), soit égorgé (retranché), et que ceux qui restent dévorent la chair les uns des autres.

10

Je pris la houlette qui s'appelait Beauté, et je la brisai, pour rompre mon alliance que j'avais (j'ai) faite avec tous les peuples.

11

Elle fut annulée en ce jour-là ; et les pauvres du troupeau, qui me gardent la fidélité, reconnurent ainsi que c'était la parole du Seigneur.

12

Et je leur dis : Si vous le trouvez bon, apportez-moi mon salaire (ma récompense) ; sinon, ne le faites pas. Ils pesèrent alors trente pièces d'argent pour mon salaire (ma récompense).

13

Et le Seigneur me dit : Jette-la au potier (statuaire), cette belle somme (ce prix magnifique) pour laquelle ils m'ont apprécié (évalué). Et je pris les trente pièces d'argent, et je les jetai au potier (statuaire), dans la maison du Seigneur.

14

Puis je brisai ma seconde houlette, qui s'appelait Lien (Cordelette), pour rompre la fraternité entre Juda et Israël.

15

Et le Seigneur me dit : Prends encore l'attirail (les instruments) d'un pasteur insensé.

16

Car voici, je susciterai dans le pays un pasteur qui ne visitera pas les brebis abandonnées, qui ne cherchera pas celles qui sont dispersées, qui ne guérira pas les blessées, qui ne nourrira pas les saines, mais qui mangera la chair des plus grasses, et qui leur rompra la corne des pieds (leur sabot).

17

O pasteur, ô (et) idole qui abandonne le troupeau ! L'épée tombera sur son bras et sur sonœil droit ; son bras se desséchera entièrement, et sonœil droit sera couvert de ténèbres.

French Vigouroux Bible 1902
Public Domain: French Vigouroux Bible 1902