L'Ancien Testament
Nouveau Testament
Française Bible Vigouroux 1902
← 5

Lamentations 1

2 →
1

Aleph. Comment est-elle assise solitaire, cette (la) ville pleine de peuple ? Elle est devenue comme veuve, la maîtresse des nations ; la souveraine des provinces est devenue tributaire. Beth.

2

Elle n'a pas cessé de pleurer (Pleurant elle a pleuré, note) pendant la nuit, et ses larmes coulent sur ses joues ; il n'y a personne qui la console parmi tous ceux qui lui étaient chers ; tous ses amis l'ont méprisée et sont devenus ses ennemis. Ghimel.

3

Juda est allé en exil, à cause de (son) l'affliction et de la grande servitude (grandeur de son esclavage) ; il a habité parmi les nations, et il n'a pas trouvé de repos ; tous ses persécuteurs l'ont saisi dans ses angoisses. Daleth.

4

Les chemins de Sion sont en deuil, parce qu'il n'y a plus personne qui vienne aux solennités ; toutes ses portes sont détruites, ses prêtres gémissent ; ses vierges sont défigurées, et elle est elle-même accablée d'amertume. Hé.

5

Ses ennemis sont devenus (les) maîtres, ses adversaires se sont enrichis, car le Seigneur a parlé contre elle, à cause de la multitude de ses iniquités ; ses petits enfants ont été conduits en captivité devant l'oppresseur. Vav.

6

La fille de Sion a perdu toute sa beauté : ses princes sont devenus comme des béliers qui ne trouvent point de pâturages, et ils sont allés sans force devant celui qui les poursuivait. Zaïn.

7

Jérusalem s'est souvenue des jours de son affliction et de sa prévarication, de tous les objets désirables (précieuses) qu'elle avait eus depuis les jours anciens, lorsque son peuple tombait sous la (une) main de l'ennemi (ennemie), sans qu'il y eût personne pour le secourir. Ses ennemis l'ont vue, et ils se sont moqués de ses sabbats. Heth.

8

Jérusalem a grandement péché, c'est pourquoi elle est devenue chancelante (errante) ; tous ceux qui l'honoraient l'ont méprisée, parce qu'ils ont vu son ignominie ; elle-même, gémissante, s'est tournée en arrière. Teth.

9

Ses souillures sont sur ses pieds, et elle ne s'est pas souvenue de sa fin ; elle a été étonnamment abaissée, et elle n'a pas eu de consolateur. Voyez, Seigneur, mon affliction, parce que l'ennemi s'est élevé avec orgueil. Jod.

10

L'ennemi a étendu sa main sur tout ce qu'elle avait de précieux, car elle a vu entrer dans son sanctuaire les nations, au sujet desquelles vous aviez ordonné qu'elles n'entreraient pas dans votre assemblée. Caph.

11

Tout son peuple gémit et cherche du pain ; ils ont donné toutes leurs choses précieuses pour soutenir (une nourriture qui ranimât) leur vie (âme, note). Voyez, Seigneur, et considérez comme je suis devenue vile. Lamed.

12

O vous tous qui passez par le chemin, regardez et voyez s'il est une douleur comme ma douleur ; car le Seigneur m'a vendangée, comme il l'avait dit, au jour de (la colère de) sa fureur. Mem.

13

D'en haut il a envoyé un feu dans mes os, et il m'a châtiée ; il a tendu un filet sous mes pieds, il m'a fait tomber en arrière ; il m'a rendue désolée, accablée de tristesse tout le jour. Nun.

14

Le joug de mes iniquités m'a accablé soudain (s'est éveillé) ; elles ont été enlacées dans sa main, et il les a mises (imposées) sur mon cou ; ma force a été affaiblie ; le Seigneur m'a livré à une main dont je ne pourrai pas sortir. Samech.

15

Le Seigneur a enlevé du milieu de moi tous mes hommes de cœur (illustres) ; il a appelé contre moi le temps où il devait détruire mes soldats de choix (élus, note). Le Seigneur a foulé le pressoir pour la vierge fille de Juda. Aïn.

16

C'est pour cela que je pleure et que mes yeux fondent en larmes, car le consolateur, qui devait me rendre la vie (me faire revenir mon âme), a été éloigné de moi. Mes enfants ont été détruits (fils sont perdus), parce que l'ennemi est devenu le plus fort. Phé.

17

Sion a étendu ses mains, il n'y a personne qui la console. Le Seigneur a ordonné aux ennemis de Jacob de l'attaquer de tous côtés ; Jérusalem est devenue parmi eux comme une femme souillée de ses impuretés (par ses mois). Sadé.

18

Le Seigneur est juste, car j'ai provoqué sa bouche à la colère. Ecoutez, je vous prie, vous tous peuples, et voyez ma douleur ; mes vierges et mes jeunes gens (hommes) sont allés en captivité. Coph.

19

J'ai appelé mes amis, et ils m'ont trompée ; mes prêtres et mes vieillards ont péri dans la ville, lorsqu'ils cherchaient de la nourriture pour soutenir (ranimer) leur vie (âme). Res.

20

Seigneur, voyez que je suis dans l'affliction ; mes entrailles sont émues, mon cœur est renversé en moi-même, car je suis remplie d'amertume. Au-dehors le glaive tue, et au-dedans c'est une mort semblable. Sin.

21

Ils ont appris que je gémis, et qu'il n'y a personne qui me console ; tous mes ennemis ont appris mon malheur, et ils se sont réjouis de ce que c'est vous qui l'avez causé ; vous amènerez le jour de la (ma) consolation, et ils deviendront semblables à moi. Thau.

22

Que toute leur méchanceté se présente devant vous ; vendangez-les comme vous m'avez vendangée à cause de toutes mes iniquités, car mes gémissements sont nombreux, et mon cœur est triste.

French Vigouroux Bible 1902
Public Domain: French Vigouroux Bible 1902