Sélection Biblique
L'Ancien Testament
Nouveau Testament
Française Bible Vigouroux 1902

Job 16

1

Job prit la parole et dit :

2

J'ai entendu souvent de pareils discours ; vous êtes tous des consolateurs importuns.

3

Ces discours en l'air finiront-ils ? Et qu'y a-t-il de plus aisé que de parler (eu dans mes paroles quelque chose d'offensant pour toi, puisque tu parles ainsi) ainsi ?

4

Moi aussi je pourrais en dire autant que vous ; et que ne suis-je à votre place !

5

Je vous consolerais aussi par mes paroles, et je branlerais la tête à votre sujet.

6

Je vous fortifierais par mon langage (ma bouche), et je remuerais mes lèvres, comme par compassion pour vous (si je vous ménageais).

7

Mais que ferai-je ? Si je parle, ma douleur ne s'apaisera pas ; et si je me tais, elle ne me quittera pas.

8

Mais maintenant ma douleur m'accable, et tous mes membres sont réduits à rien.

9

Mes rides rendent témoignage contre moi ; et il s'élève, devant ma face, un menteur qui m'accuse (un faux raisonneur est suscité devant ma face, me contredisant).

10

Il a ramassé contre moi sa fureur ; il a grincé des dents en me menaçant ; mon ennemi m'a envisagé (regardé) avec un regard terrible.

11

Ils ont ouvert leurs bouches contre moi, et, me couvrant d'opprobre, ils ont frappé ma joue, et se sont rassasiés de mes peines.

12

Dieu m'a mis à la merci du méchant ; il m'a livré entre les mains des impies.

13

Moi qui étais autrefois (si) puissant, j'ai été brisé tout à coup. Il m'a pris par la nuque, il m'a broyé, et il m'a mis comme en butte à ses traits.

14

Il m'a environné de ses lances, il m'en a percé (couvert) les reins (de blessure) ; il ne m'a pas épargné, et il a répandu mes entrailles à terre.

15

Il m'a fait (déchiré en me faisant) blessure sur blessure ; il a fondu sur moi comme un géant.

16

J'ai cousu un cilice (sac) sur ma peau, et j'ai couvert ma chair de cendres.

17

Mon visage s'est gonflé à force de pleurer, et mes paupières se sont obscurcies.

18

J'ai souffert cela sans que l'iniquité fût dans ma main, lorsque j'offrais à Dieu de(s) pures prières (pures).

19

Terre, ne couvre pas mon sang, et que mes cris ne soient nulle part étouffés dans ton sein.

20

Car voici que mon témoin est dans le ciel, et celui qui me connaît à fond (a une connaissance intime de moi) habite les hauts lieux.

21

Mes amis se répandent en paroles, mes yeux fondent en larmes devant Dieu.

22

Que je voudrais que l'homme pût se justifier devant Dieu, comme il peut se justifier devant un de ses semblables !

23

Car mes années s'écoulent rapides (vite), et je parcours une voie par laquelle je ne reviendrai jamais (pas).

French Vigouroux Bible 1902
Public Domain: French Vigouroux Bible 1902