La Bible en un an
Septembre 24


Cantique des Cantiques 1:1-17
1. Cantique des cantiques, de Salomon.
2. Qu'il me baise des baisers de sa bouche! Car ton amour vaut mieux que le vin,
3. Tes parfums ont une odeur suave; Ton nom est un parfum qui se répand; C'est pourquoi les jeunes filles t'aiment.
4. Entraîne-moi après toi! Nous courrons! Le roi m'introduit dans ses appartements... Nous nous égaierons, nous nous réjouirons à cause de toi; Nous célébrerons ton amour plus que le vin. C'est avec raison que l'on t'aime.
5. Je suis noire, mais je suis belle, filles de Jérusalem, Comme les tentes de Kédar, comme les pavillons de Salomon.
6. Ne prenez pas garde à mon teint noir: C'est le soleil qui m'a brûlée. Les fils de ma mère se sont irrités contre moi, Ils m'ont faite gardienne des vignes. Ma vigne, à moi, je ne l'ai pas gardée.
7. Dis-moi, ô toi que mon coeur aime, Où tu fais paître tes brebis, Où tu les fais reposer à midi; Car pourquoi serais-je comme une égarée Près des troupeaux de tes compagnons? -
8. Si tu ne le sais pas, ô la plus belle des femmes, Sors sur les traces des brebis, Et fais paître tes chevreaux Près des demeures des bergers. -
9. A ma jument qu'on attelle aux chars de Pharaon Je te compare, ô mon amie.
10. Tes joues sont belles au milieu des colliers, Ton cou est beau au milieu des rangées de perles.
11. Nous te ferons des colliers d'or, Avec des points d'argent. -
12. Tandis que le roi est dans son entourage, Mon nard exhale son parfum.
13. Mon bien-aimé est pour moi un bouquet de myrrhe, Qui repose entre mes seins.
14. Mon bien-aimé est pour moi une grappe de troëne Des vignes d'En-Guédi. -
15. Que tu es belle, mon amie, que tu es belle! Tes yeux sont des colombes. -
16. Que tu es beau, mon bien-aimé, que tu es aimable! Notre lit, c'est la verdure. -
17. Les solives de nos maisons sont des cèdres, Nos lambris sont des cyprès. -

Cantique des Cantiques 2:1-17
1. Je suis un narcisse de Saron, Un lis des vallées. -
2. Comme un lis au milieu des épines, Telle est mon amie parmi les jeunes filles. -
3. Comme un pommier au milieu des arbres de la forêt, Tel est mon bien-aimé parmi les jeunes hommes. J'ai désiré m'asseoir à son ombre, Et son fruit est doux à mon palais.
4. Il m'a fait entrer dans la maison du vin; Et la bannière qu'il déploie sur moi, c'est l'amour.
5. Soutenez-moi avec des gâteaux de raisins, Fortifiez-moi avec des pommes; Car je suis malade d'amour.
6. Que sa main gauche soit sous ma tête, Et que sa droite m'embrasse! -
7. Je vous en conjure, filles de Jérusalem, Par les gazelles et les biches des champs, Ne réveillez pas, ne réveillez pas l'amour, Avant qu'elle le veuille. -
8. C'est la voix de mon bien-aimé! Le voici, il vient, Sautant sur les montagnes, Bondissant sur les collines.
9. Mon bien-aimé est semblable à la gazelle Ou au faon des biches. Le voici, il est derrière notre mur, Il regarde par la fenêtre, Il regarde par le treillis.
10. Mon bien-aimé parle et me dit: Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens!
11. Car voici, l'hiver est passé; La pluie a cessé, elle s'en est allée.
12. Les fleurs paraissent sur la terre, Le temps de chanter est arrivé, Et la voix de la tourterelle se fait entendre dans nos campagnes.
13. Le figuier embaume ses fruits, Et les vignes en fleur exhalent leur parfum. Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens!
14. Ma colombe, qui te tiens dans les fentes du rocher, Qui te caches dans les parois escarpées, Fais-moi voir ta figure, Fais-moi entendre ta voix; Car ta voix est douce, et ta figure est agréable.
15. Prenez-nous les renards, Les petits renards qui ravagent les vignes; Car nos vignes sont en fleur.
16. Mon bien-aimé est à moi, et je suis à lui; Il fait paître son troupeau parmi les lis.
17. Avant que le jour se rafraîchisse, Et que les ombres fuient, Reviens!... sois semblable, mon bien-aimé, A la gazelle ou au faon des biches, Sur les montagnes qui nous séparent.

Psaumes 104:1-9
1. Mon âme, bénis l'Eternel! Eternel, mon Dieu, tu es infiniment grand! Tu es revêtu d'éclat et de magnificence!
2. Il s'enveloppe de lumière comme d'un manteau; Il étend les cieux comme un pavillon.
3. Il forme avec les eaux le faîte de sa demeure; Il prend les nuées pour son char, Il s'avance sur les ailes du vent.
4. Il fait des vents ses messagers, Des flammes de feu ses serviteurs.
5. Il a établi la terre sur ses fondements, Elle ne sera jamais ébranlée.
6. Tu l'avais couverte de l'abîme comme d'un vêtement, Les eaux s'arrêtaient sur les montagnes;
7. Elles ont fui devant ta menace, Elles se sont précipitées à la voix de ton tonnerre.
8. Des montagnes se sont élevées, des vallées se sont abaissées, Au lieu que tu leur avais fixé.
9. Tu as posé une limite que les eaux ne doivent point franchir, Afin qu'elles ne reviennent plus couvrir la terre.

Proverbes 24:15-16
15. Ne tends pas méchamment des embûches à la demeure du juste, Et ne dévaste pas le lieu où il repose;
16. Car sept fois le juste tombe, et il se relève, Mais les méchants sont précipités dans le malheur.

1 Corinthiens 11:17-34
17. En donnant cet avertissement, ce que je ne loue point, c'est que vous vous assemblez, non pour devenir meilleurs, mais pour devenir pires.
18. Et d'abord, j'apprends que, lorsque vous vous réunissez en assemblée, il y a parmi vous des divisions, -et je le crois en partie,
19. car il faut qu'il y ait aussi des sectes parmi vous, afin que ceux qui sont approuvés soient reconnus comme tels au milieu de vous. -
20. Lors donc que vous vous réunissez, ce n'est pas pour manger le repas du Seigneur;
21. car, quand on se met à table, chacun commence par prendre son propre repas, et l'un a faim, tandis que l'autre est ivre.
22. N'avez-vous pas des maisons pour y manger et boire? Ou méprisez-vous l'Eglise de Dieu, et faites-vous honte à ceux qui n'ont rien? Que vous dirai-je? Vous louerai-je? En cela je ne vous loue point.
23. Car j'ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné; c'est que le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain,
24. et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit: Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi.
25. De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez.
26. Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne.
27. C'est pourquoi celui qui mangera le pain ou boira la coupe du Seigneur indignement, sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur.
28. Que chacun donc s'éprouve soi-même, et qu'ainsi il mange du pain et boive de la coupe;
29. car celui qui mange et boit sans discerner le corps du Seigneur, mange et boit un jugement contre lui-même.
30. C'est pour cela qu'il y a parmi vous beaucoup d'infirmes et de malades, et qu'un grand nombre sont morts.
31. Si nous nous jugions nous-mêmes, nous ne serions pas jugés.
32. Mais quand nous sommes jugés, nous sommes châtiés par le Seigneur, afin que nous ne soyons pas condamnés avec le monde.
33. Ainsi, mes frères, lorsque vous vous réunissez pour le repas, attendez-vous les uns les autres.
34. Si quelqu'un a faim, qu'il mange chez lui, afin que vous ne vous réunissiez pas pour attirer un jugement sur vous. Je réglerai les autres choses quand je serai arrivé.